Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles Récents

5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 20:39
P1020855-copie-2.JPGP1020856.JPGP1020857.JPG
Repost 0
Published by flo
commenter cet article
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 20:29

 

 

 

P1020801.JPGP1020802.JPG
























aller le jour de son anniversaire sous une pluie intermittente visiter un cimetière, seule, c'est pas forcément une super idée... mais il n'y avait rien de spécial, le lieu est étrange, d'une beauté particulière et calme...pas d'idées lugubres ou de complaisance... ce n'était même pas pour être originale.. je sais que je ferais mieux d'inviter mes amis à un goûter , champagne ou ne rien dire et faire "comme d'habitude"...j'étais bien , l'endroit invite à la réflexion... et à une douce contemplation...

Repost 0
Published by flo
commenter cet article
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 20:06
Bien entendu il n'était pas question de rester à la maison, petite balade et travail... niet! Alerte orange ou pas.. Non mais !à cet âge-là, c'est pas une petite alerte qui va m'empêcher d'avancer...Bref je prends des oranges cueillies sur l'arbre, quelques vêtements de pluie et hop..délibérémént je laisse la carte... direction Grand Sud.. disons qu'au départ je pensais campomoro... P1020817.JPGmais c'est du déjà vu et par grand vent solitaire, la plage aurait  vite des airs lugubres.. donc, me voilà partie vers Porto -Vecchio, que je ne connaissais pas (je ne suis allée que sur les plages alentours, des merveilles). Déception. je m'attendais à une citadelle, style calvi,un port de rêve... désillusion... ville morte, sous une pluie battante, pas vraiment attachante.. il faudra y retourner dans d'autres conditions...je reviens sur mes pas et je traîne dans Bonifacio, que je n'ai jamais trouvée aussi belle... terriblement poétique sous les nuées, haute et fière... évidemment j'étais trempée, mais l'Italie était en face, visible, la cité se cachait dans le reflet de ses flaques... personne (bon , disons presque, des abrutis -habillée comme j'étais baroudeuse toute mouillée! - il a bien fallu encore que des crétins la ramènent, je hais cette race!)... la mer d'encre... le retour par des voies détournées fut charmant à souhait.. j'aime bien, marcher dans des endroits qui changent un peu.. traverser en voiture des paysages déserts d'une beauté fracassante (avec ce ciel en plus)... la corse est très belle, très âpre, printanière pourtant au-delà des frimas...
Repost 0
Published by flo
commenter cet article
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 07:04
Le temps par Catherine Malabou

«Le temps qui passe est synonyme de vieillissement et de déclin. Cela est vrai. Cependant, une difficulté se P1020183.JPGprésente aussitôt : peut-on appréhender le passage du temps comme un processus simplement linéaire, un parcours en ligne droite qui, de la naissance à la mort, donnerait à l’existence la forme d’une trajectoire rectiligne ? Si tel était le cas, comment pourrait-on expliquer le travail de la mémoire, les brusques retours du passé dans le présent, qui nous donnent le sentiment que la mort et le néant sont tout autant derrière que devant nous, comme si notre vie était prise en un cercle ?»

Repost 0
Published by flo
commenter cet article
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 06:24
P1010993.JPGP1010994.JPGP1010996.JPGPascal - Existence et temps
La plupart des hommes sont dans l'incapacité de vivre le présent alors qu'il est le seul temps véritablement à notre portée.

Nous ne nous tenons jamais au temps présent. Nous anticipons l'avenir comme trop lent à venir, comme pour hâter son cours ; ou nous rappelons le passé pour l'arrêter comme trop prompt : si imprudents, que nous errons dans les temps qui ne sont point nôtres, et ne pensons point au seul qui nous appartient ; et si vains, que nous songeons à ceux qui ne sont rien, et échappons sans réflexion le seul qui subsiste. C'est que le présent, d'ordinaire, nous blesse. Nous le cachons à notre vue, parce qu'il nous afflige ; et, s'il nous est agréable, nous regrettons de le voir échapper. Nous tâchons de le soutenir par l'avenir, et pensons à disposer les choses qui ne sont pas en notre puissance pour un temps où nous n'avons aucune assurance d'arriver.
Que chacun examine ses pensées, il les trouvera toutes occupées au passé et à l'avenir. Nous ne pensons presque point au présent ; et, si nous y pensons, ce n'est que pour en prendre la lumière pour disposer de l'avenir. Le présent n'est jamais notre fin : le passé et le présent sont nos moyens ; le seul avenir est notre fin. Ainsi nous ne vivons jamais, mais nous espérons de vivre ; et, nous disposant toujours à être heureux, il est inévitable que nous ne le soyons jamais.


Les pensées,

Repost 0
Published by flo
commenter cet article
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 06:20
P1010359.JPGCela expliquait que mes inquiétudes au sujet de ma mort eussent cessé au moment où j'avais reconnu, inconsciemment, le goût de la petite madeleine, puisqu'à ce moment-là l'être que j'avais été était un être extra-temporel, par conséquent insoucieux des vicissitudes de l'avenir. Cet être-là n'était jamais venu à moi, ne s'était jamais manifesté qu'en dehors de l'action, de la jouissance immédiate, chaque fois que le miracle d'une analogie m'avait fait échapper au présent. Seul il avait le pouvoir de me faire retrouver les jours anciens, le Temps Perdu, devant quoi les efforts de ma mémoire et de mon intelligence échouaient toujours. (...)

Un véritable moment du passé.

Rien qu'un moment du passé ? Beaucoup plus, peut-être ; quelque chose qui, commun à la fois au passé et au présent, est beaucoup plus essentiel qu'eux deux. (...)

Une minute affranchie de l'ordre du temps a recréé en nous, pour la sentir, l'homme affranchi de l'ordre du temps.

À la recherche du temps perdu, Proust

Repost 0
Published by flo
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 23:29
P1010904.JPGP1010904.JPG
Repost 0
Published by flo
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 23:26
P1010294.JPGP1010294.JPG
Repost 0
Published by flo
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 23:21
P1010299.JPGP1010297.JPGP1010298.JPGP1010300.JPG
Repost 0
Published by flo
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 23:19
P1010286.JPGjour de travail assez intense, les fleurs juste entrevues, le ciel même pas questionné d'ombres, je cours, je cours... rentrée harassée, fais des confitures d'oranges tandis que l'orage tournait sa haine. Trainé sur le site d'Air France, de la Corsica avec de brusques désirs de départ imminent. J'ai grandi , ça se voit, car une journée à Nice en pleine alerte orange (la couleur me poursuit), Milan pour voir Luigi lo cascio en fin de semaine... c'était un peu absurde... je vieillis peut-être. (de fait oui!)Mais la perspective de Paris se rapproche et me fera du bien. Et puis je songe clairement à des détours en avril par le Sud italien, la Calabre peut-être... C'est dans un mois, il faut juste tenir trente petits jours.. Aujourd'hui symboliquement, pour cet âge canonique qui m'atteint, je vais partir (rien à faire des alertes, j'irai côté mer et s'il le faut avec un imper, je traîne l'impair depuis ma naissance 5/3) pour la journée ,en vagabondage...Rester ici non merci, j'aime bien l'idée de l'absolue solitude, du repli vers le sable, la mer...
Repost 0
Published by flo
commenter cet article