Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Articles Récents

25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 06:15

Inutile d’insister, finie la nuit, inutile de tourner, de faire semblant , le sommeil ne viendra plus ,un seul mot et l’insomnie..

Deux personnes rencontrées qui ont dit le  mot « réa » un tout petit mot même pas dit en entier, tronqué de son poids de douleur, et tout un pan  de malheur qui surgit..)

Je vois bien comme on repousse  les images difficiles , comme on s’attarde sur  une fleur ou un grain de peau, comme on s’émerveille devant la vie,.. du moins , mon attachement au beau côté du monde, peut-être excessif, mon extrême attention du détail… Mais un mot un seul et derrière les ailes du papillon, ce que je cache, ce qui est aigre , le hurlement  de la bête…l'épisode, la chute, les souvenirs qu’on croit de plus en plus lointains et flous mais non ils sont là, vifs et toujours prêts à nous ronger.. la lutte n’est pas inégale et la rage de vivre l’emporte le plus souvent, folle envie de n’en pas manquer une miette…au fond pourtant  tapie derrière un seul mot, la marque au fer rouge, même pas cicatrisée, même pas atténuée…. Il faudrait sortir maintenant, se livrer aux belles pages, nager , courir jusqu’à ce que l’air étourdisse, écouter très fort une musique  et chanter de concert…mais c’est la nuit…. la callas chante maintenant tout bas, ce qui en soi est impossible, c’est à la fois extrêmement douloureux et vraiment pour la coup la catharsis, le chat se frotte, animale compassion,….demain, le demain qui se lève si lentement , je sais que je sourirais, j’en suis sûre, j’y mettrais un point d’honneur mais là, tout de suite, les sanglots… le jour vient à pas de loup , c’est drôle comme une voix peut apaiser, le mal part avec les larmes, il arrive un moment où on ne pleure plus que sur soi, on oublie l’aigu, peu à peu gagne l’apaisement..  callas en boucle me rassure :

 

Voce piena d'armonia e dice:
"Vivi ancora! Io son la vita!
Ne' miei occhi è il tuo cielo!
Tu non sei sola!
Le lacrime tue io le raccolgo!
Io sto sul tuo cammino e ti sorreggo!
Sorridi e spera! Io son l'amore!

 

Alors le regard s’éclaircit, la lumière rampe, je remets au fond de la malle, les mots en vrac qui font mal (père pair perds), les images insupportables... pas plus légères, toujours aux aguets de mes moindres faiblesses... le cd sera rangé comme un remède béni, maudit, sous la pile,... et déjà une image fixe me fait sourire,... le bonheur du moment ,oui vivons le sentiment de l’instant, oui pleinement...

 Je sens bien que c’est impudique , que ce sont des choses que l’on tait, qui ne se partagent jamais....je n'écris que pour moi, que pour savoir aimer plus encore la lumière..  

Partager cet article

Repost 0
Published by flo - dans floritalia
commenter cet article

commentaires