Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Articles Récents

6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 18:27
P1020601.JPGLa conception de la sexualité, ou l’éternelle différence entre l’homme et la femme…(IPSOS mars 2008)
S’il est clair que la sexualité est de plus en plus éloignée des enjeux de la procréation – on ne fait plus l’amour uniquement en vue de faire un enfant -, les représentations de la sexualité au féminin et au masculin divergent encore et toujours. A la question « peut-on avoir des rapports sexuels avec quelqu’un sans l’aimer », en moyenne deux tiers des femmes persistent à répondre non, quelles que soient les classes d’âge. Les hommes en revanche, plus ils sont jeunes, plus ils arrivent à séparer sexualité et l’affectivité : 57% des 18-24 ans répondent oui contre 42% chez les 60-69 ans. De fait, l’explication serait biologique : 75% des femmes et 62% des hommes pensent que les hommes ont « par nature plus de besoins sexuels que les femmes ».
évidemment ça me rend dingue, pas pour des questions de chiffres, mais pour des questions de principe... une fois qu'ils ont dit ça, tout est permis, "c'est la nature"... Hier encore les crétins qui m'embêtaient quand je marchais sous la pluie (et je me justifie toujours en disant "et pourtant habillée en pantalon comme ci, en col roulé comme ça" comme si je devrais me sentir coupable de me balader en jupe par exemple!), devaient penser que c'était normal.. "une fille qui marche seule, hein? et puis moi j'ai des besoins Madame, des pulsions, et ça se contrôle pas"... ceux qui klaxonnent quand je me promène... on va me dire "mais qu'est-ce que tu fous à marcher sur le bord des routes?".. Vous êtes souvent allées vous promener seule dans les sentiers perdus, vous? he bien moi aussi, et le crétin est encore moins malin dans les sous-bois... A m'écouter, on pense je le sais, parano ou mytho, ou nympho refoulée ou... que sais-je? il se trouve que je suis simplement une femme libre qui estime qu'elle peut se balader en FRANCE à sa guise. Eh bien non, rôde toujours la peur. Car l'obsédé est souvent au tournant... je n'ai qu'à rentrer chez moi bien sagement, faire des mouflets et gambader dans les rayons des supermarchés (mais d'après Dutronc, même là...je souris, la chanson me revient...vous connaissez? ), et puis la promenade du dimanche avec mon mec en bandoulière et hop , cocotte tu crains plus rien.. MAIS....rentrer du ciné le soir vers sa voiture garée, traîner sur de merveilleux rivages, marcher dans des villes au petit matin, c'est pas sain... tu le sais pourtant que par nature... etc.

Partager cet article

Repost 0
Published by flo
commenter cet article

commentaires

flo 06/03/2008 21:34

tu tombes peut-être sur les gentils accosteurs, les dragueurs à cent balles... moi je parles des gars qui vont souvent par -au moins- 2 c'est tellement plus rigolo quand on est comme dans la chanson de brassens...une bande de cons... désolée mais je ne connais pas de nanas qui sifflent, klaxonnent , hurlent , insultent et ennuient le type qui gentiment se promène... la conclusion c'est que les hormones et l'absence de cerveau les limitent dans "l'accostement"

ksk 06/03/2008 21:27

Tient ! je ne voyais pas l'accostement par les messieurs comme cela. J'ai toujours pensé qu'ils (les accosteurs) voulaient discuter et passer le temps... Ah naïveté quand tu nous tiens...