Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Articles Récents

27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 07:08
"- Et vous que faites-vous ? avait-il demandé à la blonde qui buvait coupe sur coupe pour se donner le coeur de parler ou de se taire jusqu'à la fin de la soirée.
-"I am in pictures, avait-elle répondu, ce qui veut dire : Je joue dans des films, mais aussi : Je suis dans les images.

(Face à face Vladimir Nabokov / Marilyn Monroe, relaté par Michel Schneider )
C'est aussi deux présences magnifiquement rendues. Greenson, l'homme de la parole, qui se laisse pousser la barbe et s'enfonce dans les méandres de «l'usine à images d'Hollywood». Marilyn, la femme silencieuse que les deux frères Kennedy se repassaient «comme une pièce de viande», l'innocente qui cherchait le secret des mots (et des écrivains) pour s'en faire des amis.

"Ce roman se lit aussi comme un essai caché sur la nature presque inhumaine des stars. Marilyn aime la nuit, la lumière poudrée de la lune, l'invisible mouvement des étoiles, l'ombre où elle peut se cacher ou se dédoubler, fuir ses complexes. Elle ne supporte pas de dormir seule, n'affronte le jour qu'à l'abri de lunettes noires. La star paraît toujours impatiente de jouir et de souffrir. Elle est aussi proche d'Eros gagné par l'ivresse que de Thanatos dévalisant chaque jour une pharmacie. Son visage adoré, sa silhouette caressée à distance, devant lesquels nous nous prosternons, de loin, comblent un besoin religieux d'extase. Il en va ainsi de toutes les stars. «Nous avons besoin qu'elles soient flagellées et nues, écrivait Salman Rushdie, nous voulons regarder leur beauté s'effondrer lentement et observer leur douleur narcissique. Nous ne les adorons pas malgré leurs fautes, mais pour elles.» Greenson ne disait pas autre chose: «Je l'ai aimée pour ses failles, pour ses peurs.» Bien sûr, ses failles, ses peurs, toutes ses faiblesses étaient aussi les siennes, c'est-à-dire les nôtres."P1020393.JPGP1020395.JPGP1020396.JPG

prix interallié, pas mal, un peu frustrant, des passages fulgurants, un peu d'ennui aussi...MM paraît envoûtante....

Partager cet article

Repost 0
Published by flo
commenter cet article

commentaires