Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Articles Récents

15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 08:35

IMG-7639.jpgIl pleut, c'est janvier, ce mois interminable. Minable.

Les soldes comme tentation à la consommation, quand nos armoires gorgées de pulls, cette humidité latente, la lumière basse et les néons qui font la sale gueule. Le corps qui veut sortir, marcher, courir,nager.. je tente de le satisfaire, son gôut de l'effort reste frustré, il se venge par des lâchetés, je veux dire qu'ilest plus lâche, moins serrés sur le squelette. Même, je dors mieux et longtemps , ce qui au fond m'agace, je le sens comme une affaiblissement quand je devrais me réjouir de l'absence d'insomnies....j'ai l'impression de m'abêtir, dormir est inutile, du temps perdu. Je me réveille avec la mine froissée des oreillers trop moelleux. L'horreur.. Evidemment on a bien compris qu'en ces temps difficiles les rêves doux sont un refuge, que mon âme aiguisée cherche l'oubli... Mon esprit est au Nord, il rampe et tente de réconforter ma famille, je sais tellement ce qu'ils ressentent et je prends de plein fouet ce moment où la vie se détache...Mon enfance revient par flash, moments heureux et candides, peuplés de sa douceur maternelle. Je me rebelle parfois contre la mort, j'ai envie de hurler... puis je me calme en écoutant la force de ma cousine, son discours tellement apaisant,même si douloureux... je me dis parfois que c'est elle qui m'offre des mots de paix, quand ça devrait être moi... Fidèle à elle-même, forte... mais si moi je ne peux pas la tenir haut par mon amour...?? je l'écoute, je souris, on rit même parfois... on pleure... je suis ici, mais mon attention est là-bas, éternelle frustration, n'être jamais au bon endroit....être toujours à côté de quelque chose....

Partager cet article

Repost 0
Published by flo
commenter cet article

commentaires

under 16/01/2008 01:35

Essere parte definitiva di una cosa... No, mi sento sempre in posizione instabile e provvisoria. Non riesco mai a immaginarmi parte definitiva di un'idea, di un progetto. E non perchè non abbia idee o progetti. L'esatto contrario. Tutta la mia vita si dipana in certezze e conquiste, in accumuli di cose raggiunte, ma in verità, intimamente non voglio mai sentirmi completamente parte di qualcosa. E'un meccanismo di difesa, di stupida salvezza. Presuntuoso e innato spirito verso cose ancora non raggiunte. Senza questa fiamma, senza questo impulso continuo e incessante a non essere mai soddisfatti e definiti per sempre, molto di me sarebbe già morto. La malinconia che a volte mi prende è il segnale che ancora molto devo raggiungere.

Anne 15/01/2008 15:46

tu m'inquiètes, keski s'passe ??? envoie-moi un mail